Restons patients avec les tomates

Comme nous l’avions déjà signalé dans un article précédent, les tomates régionales belges avaient connu leur disparition à la mi-septembre. Celles que nous avions repiqué dans la serre ont donné des tomates jusque… mi-décembre. Très souvent, les potagistes se sentent abandonnés par la nature quand les tomates restent vertes en fin de saison. Généralement, le conseil est d’en faire de la confiture. Et pourtant, le potagiste doit apprendre la patience. Il en sera récompensé.

Le dernier trimestre 2020, marqué par un second confinement, nous a poussé à continuer les observations. Nous avons décidé de ne pas récolter trop vite les tomates de la serre. En octobre et novembre, les plants de tomates sont en fin de vie. Vont-elles encore donner des fruits aux belles couleurs si nous les laissons continuer leur vie ? A la fin du mois d’octobre, la durée de luminosité diminue en dessous de 10 heures par jour. En conséquence, la croissance sera très lente, à partir de cette période fatidique.

Nous avons décidé d’être patient, les tomates des variétés « poire jaune », « poire rouge », « Miel du Mexique », « Andine cornue » et « Cœur de bœuf de Jérusalem » ont continué à produire jusque fin novembre. La tomate « Cœur de bœuf Oxheart »nous a ravi le 21 décembre ! Cependant, elle n’était pas rouge comme nous pouvions nous y attendre mais d’un beau jaune alors que depuis août, elle restait désespérément verte et dure !

Les gourmands salvateurs

Bien sûr, les tiges commençaient à flétrir comme les feuilles du reste. Vers la mi-novembre, avec l’arrivée d’un soleil généreux, nous avons vu deux gourmands pousser sur les tiges. Ces belles feuilles couronnées de petites fleurs contrastaient avec le vert pourri. Nous étions ébahis de voir cet élan de vie. Il nous semble certain que ce sont ces gourmands qui ont permis à l’ultime tomate, de cette fin de saison, l’Oxheart, de jaunir. Fin décembre, elle est partie dans nos estomacs.

Comme quoi, si l’on a pas besoin, de faire de la place dans la serre, autant laisser les tomates continuer leur petit bonhomme de chemin, jusqu’au bout de leur vie. Pour avoir été patient, nous avons pu recueillir encore environ 2 kg de belles tomates pour le plus grand plaisir de nos papilles. La nature est plus forte qu’on ne le pense d’autant que la Belgique a enregistré les mois d’octobre à décembre les plus chauds depuis 1833 !

Géry de Broqueville

(1) Plus d’informations en cliquant ici.

Pour partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
POUR CONTINUER VOTRE LECTURE

Drôle de météo en 2019

Comme vous le savez, Pas à Pas expérimente tant des techniques de cultures que des espèces ou variétés peu connues ou en

"Cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte de résistance" Pierre Rabhi

Nous contacter

  • 0472/69.10.84 - Florian
  • info@pas-a-pas.be
  • 1560 - Hoeilaart - BELGIQUE

Notre newsletter

Notre mail permacole trimestriel, restez au courant des nouvelles du potager !
Vos données sont protégées