La bourrache

En 2017, j’ai semé la bourrache dans le potager pour ses diverses vertus que nous allons découvrir ci-dessous. J’ai été très étonné de voir combien la bourrache s’est épanouie dans les différents bacs.

Cette belle plante avec ses très belles fleurs bleues et blanches est en plus mellifère ce qui nous a amené beaucoup d’insectes pollinisateurs dont des abeilles et des bourdons.

 

Un peu d’histoire

La bourrache est originaire de Syrie, puis elle a gagné tout le pourtour méditerranéen, et serait arrivée chez nous via l’Afrique du Nord et l’Espagne. On la trouve désormais sur toute l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Afrique du Nord. Connue depuis longtemps pour ses vertus elle fait partie de la pharmacopée des jardiniers et trônait dans les jardins de simples pendant le Moyen-âge. La bourrache a de multiple usages. Notamment, elle est dépurative et diurétique.

Bien qu’elle ait des feuilles velues avec des petites épines qui pourraient faire mal à la langue, il est conseillé de prendre les jeunes feuilles pour les mettre en salade. Les fleurs sont aussi comestibles en les gardant pour la décoration de l’assiette pour en laisser aux abeilles et aux autres insectes pollinisateurs. Laissons à chacun sa part du gâteau. Les graines, lorsqu’elles arrivent à maturité donne, une fois pressées, une huile riche en acide gamma linolénique (AGL) qui sont en réalité les oméga 6. En termes de consommation, il est important de prendre un oméga-6 pour cinq oméga-3.

Description de la plante

La bourrache, ou Borago officinalis, est une plante herbacée annuelle, appartenant à la famille des Boraginacées. Plante herbacée sauvage, annuelle, aromatique, officinale et ornementale. Rustique, elle supporte des températures allant jusqu’à -15°C. Les feuilles sont ovales, ondulées et couvertes de sortes de poils. Les tiges sont également couvertes de poils blanchâtres.

Si on peut la semer dans son potager en association avec d’autres plantes, on peut la trouver de manière naturelle à la lisière des bois, dans des lieux non cultivés. Sa tige est creuse et pourvu de poils dru faisant penser à des épines. Les fleurs de couleur bleue, rose ou blanche ont toujours la forme d’une étoile. Elle fleurit de mai à septembre.

La culture de la bourrache

Comme la bourrache est une plante répulsive, il y a  intérêt à la faire démarrer rapidement pour que ses fonctions de répulsion par exemple, de la piéride du chou, d’être effective au moment du développement de ce légume. Sous nos latitudes plus froides, il est conseillé, pour prendre de l’avance, de semer en couche chaude en mars-avril en et repiquant les plantules en godets lorsqu’elles ont deux feuilles, et en pleine terre de avril à la mi-août. L’espacement entre les plants est de 25 cm et entre les ligne 40 cm. La profondeur du semis est de 2 à 3 cm avec un recouvrement du semis avec de la terre affinée. Un éclaircissage pourra être fait 15 jours à trois semaines après le semis.

La bourrache est une plante invasive qui va coloniser petit à petit le jardin si l’on n’y prend pas garde, d’autant qu’elle ne demande pas d’entretien. Les arrosages sont à effectuer tous les 10 jours environ. La fréquence devra être augmentée en cas de forte chaleur, et surtout en cas de culture en pot ou en jardinière. Les amendements et fertilisations ne sont pas nécessaires. La bourrache subit le mildiou et l’oïdium.

Que récolter et quand ?

Les dates de la floraison s’échelonne du mois de mai au mois de septembre théoriquement mais dans notre jardin nous avons de la bourrache qui fleurît encore en décembre. Des fleurs blanches bleues à cinq pétales en forme d’étoiles apparaissent. On peut laisser la bourrache monter en graine pour les récolter dès que la fleur est fanée. Elles conservent leurs facultés germinatives pendant 3 ans. Mais on peut aussi laisser faire la nature en laissant les graines tombés et l’année suivante limiter l’envahissement comme n’importe quelle autre plante. Mais comme elle s’étend très facilement, elle peut envahir le potager en sachant que ce sont les fourmis qui répandent les graines en les transportant. L’année suivante, la bourrache va reprendre spontanément dans le jardin.

Calendrier lunaire

Catégorie de végétal : Fleur

Éléments : Air

Planète Maîtresse : Vénus

Période de semis et de plantation : Effectuer les semis en lune montante et croissante et en jours lunaire en Balance, Gémeaux ou Verseau.

Les repiquages et les plantations : se font en lune descendante et croissante et en jours lunaires en Balance, Gémeaux ou Verseau.

Travaux d’entretien : Les jours lunaires en Balance, Gémeaux ou Verseau.

Période de récolte : En lune croissante et jours lunaires en Balance, Gémeaux ou Verseau. Les récoltes en pleine lune sont excellentes.

Propriétés et indications

Pour la plante :

Elle peut être utilisée comme engrais verts en mélange, avec de la phacélie par exemple. Contrairement à certaines plantes, la bourrache ne s’utilise pas en purin. Par contre, elle a des propriétés répulsives et est très utile installé en bordure de potager.

Elle est détestée par les Piérides du Chou. Elle aide à lutter contre les vers gris de la tomate qui sont les larves des Noctuelles. En bordure de cultures sensibles, elle aide à éloigner les Limaces et les escargots.

Pour l’Homme :

  • Anti-inflammatoire (des voies urinaires essentiellement).
  • Lutte contre les infections des voies respiratoires.
  • Apaise la toux et les catarrhe bronchique (sécrétion et inflammation des poumons).
  • Stimulation de l’organisme et régulation des échanges entre les cellules.
  • Calmant du système nerveux.

Remarques : La bourrache est utilisée en usage externe pour lutter contre les éruptions et les inflammations cutanées (de la peau). Les nombreux bienfaits de l’huile de bourrache, et la quasi absence d’effets secondaires en font un des meilleurs complément alimentaire anti-âge.

Dans certains pays, les gens mangent de la salade de bourrache assaisonnée d’aneth et d’oignon. On peut consommer les jeunes feuilles comme des épinards.

La tisane de bourrache a des qualités émollientes, adoucissantes, sudorifiques, diurétiques et dépuratives. Elle permet de lutter contre les rhumes et les rhumatisme. Récoltée au début de la floraison au printemps, ses feuilles ovales et cloquées et ses fleurs doivent être séchées rapidement. Si l’on veut faire une tisane de bourrache, il faut prendre quelques fleurs séchées et les faire macérer dans une tasse d’eau chaude durant 10 minutes environ. Comme signalé plus haut la tisane de bourrache ne doit pas être consommée de manière excessive au risque d’avoir des problèmes hépatiques. Elle n’est pas recommandée pour les femmes enceintes.

 

Voilà donc plein de raisons de semer de la bourrache dans son potager ou en bordure de celui-ci.

Géry de Broqueville

Nos derniers articles