SUIVEZ NOS AVENTURES

Un nouveau logo : notre ADN !

Temps de lecture : 4 minutes

Apparu, il y a quelques semaines sur le site Internet de Pas à Pas, le nouveau logo de notre association avait déjà été imprimé sur le sweat-shirt de l’équipe lors de la journée « porte ouverte » de Juin 2022. Toujours est-il que 7 pictos ont fait leur apparition dans notre mode de communication.

Bien sûr, l’arbre est le centre du logo. Il est l’élément central et fondamental de notre démarche de potagiste permacole. Sans arbres, point de potager qui tienne. Nous l’avons déjà dit et répété en ces pages. Nous avons un amour immodéré pour l’arbre. Mais nous avons découvert que des sociétés de jardinage, des élagueurs utilisaient presque le même logo. En fin de compte, cela nous ennuyait quelque peu. Nous avons donc gardé cet arbre que nous chérissons. Sans lui, nous ne sommes plus !

Un ADN de 7 pictos

Commençons par celui de gauche et en bas, celui que l’on voit en dernier lieu si l’on suit la logique du Marketing. J’ai envie de commencer par celui-là, parce qu’en fait, fondamentalement, l’être humain, dans notre projet, est au centre de nos préoccupations au même titre que les arbres ou la Nature.. Parce que l’être humain, c’est celui qui va sauver notre planète, sans aller vers Mars pour créer de nouvelles colonies et recommencer ce que nous avons sciemment détruit, ici ! Nous sommes le plancton, sorti de la mer. Et cette eau est arrivée d’une météorite chargée d’eau qu’il n’y avait pas sur notre planète naissante. Peut-être sommes-nous le fruit du hasard ou d’un dieu ? Peu importe ! Que ce soit l’un ou l’autre, il n’en reste pas moins que la vie est géniale ! Et donc voici le premier picto :

Le picto des gens heureux

Les deux êtres humains se tiennent la main. Bien sûr, cela pourrait être une image d’Épinal. S’il n’y a pas cette solidarité, cette entraide ou ce partage… il n’y a pas de potager humain et bienveillant, sans l’autre. Or ces valeurs universelles se retrouvent à Pas à Pas parce que nous sommes en permaculture et parce que ce sont des valeurs partagées.

Le picto de la pluie

L’être humain est composé de plus de 90 % d’eau. L’eau de pluie est fondamentale pour tous les êtres vivants. La moitié de la pluie provient des océans et l’autre moitié de l’évapotranspiration des arbres et des plantes. Il faut tout faire pour la récolter, la sauvegarder et la reproduire pour notre survie à toutes et tous.

Le picto des adventices

Ah les mauvaises herbes ! Elles ne sont mauvaises que dans la tête des gens qui les pourchassent. Et pourtant, elles sont d’une grande utilité sous forme de plantes médicinales pour les hommes, les animaux et pour les plantes. Elles sont aussi nourricières et bio-indicatrices de l’état de notre sol ! Et puis les feuilles sont tout aussi fondamentales que les racines. La photosynthèse fait vivre la plante.

Le picto de la terre

La terre, la planète bleue que nous essayons de sauver avec tous nos amis. Elle fait des appels aux secours. Nous savons qu’elle est capable de s’en sortir probablement mieux que nous. Nous essayons avec nos moyens de soutenir tous les projets qui ont comme but de sauver notre terre nourricière, commune. Nous sommes solidaires aussi de nos amis africains. La terre est aussi le symbole du sol. Sans un sol sain et vivant, nous sommes appelés à disparaître, un jour.

Le picto de la carotte

La carotte est la digne représentante de tous les légumes cultivés dans le potager. En effet, ce sont les racines des plantes qui font vivre celle-ci. Elles vont puiser dans les profondeurs du sol les minéraux indispensables, ainsi que l’eau de pluie, s’y trouvant. Enfin, la carotte, n’est-ce pas celle qui fait avancer tous les bœufs de la planète vers un mieux ?

Le picto du gastéropode

Ce charmant escargot représente, bien entendu, la limace. La hantise des potagistes. Nous les mettons en avant comme tous les autres « ravageurs » que beaucoup d’êtres humains rêvent d’éradiquer (1). Or tous les animaux vivants dans nos potagers sont nos auxiliaires. La limace est probablement l’animal qui enrichit le plus notre sol. Cette dernière fait partie de « nos petites chéries » !

Le picto de l’éolienne

L’éolienne nous donne l’indice de l’importance des énergies libres comme le vent, le soleil, l’électricité statique, les énergies telluriques ou cosmiques, les énergies subtiles qui nous échappent encore. Cette éolienne représente, en plus, toutes les technologies low-tech (2) que nous pouvons construire nous-même sans dépendre des grandes industries. Enfin, elle représente la créativité du potagiste pour inventer un autre monde, résilient, bienveillant, avec des techniques que l’on peut partager ou construire ensemble.

En conclusion

Nous ne sommes pas des élagueurs ou des jardiniers. Nous ne réalisons pas de jardins. Nous voulons donner des impulsions ou des coups de pouces dans les villes ou en milieu rural pour transformer notre monde en lieu résilient et bienveillant. Les 7 pictos qui se déclinent autour de l’arbre sont nos fondamentaux. C’est l’ADN de Pas à Pas vers une terre vivante. Il était donc temps d’améliorer notre logo.

Géry de Broqueville

  1. Il est quand même étonnant que le langage des potagistes, soit empreint de telles mots violents : éliminer, éradiquer, détruire sont des mots très souvent utilisés par des potagistes qui se veulent pacifistes dans leur démarche. Quel contraste !
  2. Nous préférons laisser Wikipédia nous donner une explication concernant cet ensemble de technique à portée de tous. Nous reviendrons sur des explications low-tech dans les mois à venir.
SUIVEZ NOS AVENTURES
POUR CONTINUER VOTRE LECTURE
Le midiou s'attaque aux fruits

Le mildiou

Temps de lecture : 7 minutes En 2021, les potagistes belges n’ont pas eu beaucoup de chance avec les tomates repiquées en extérieur. Le mildiou est arrivé, conséquence

Le goût des pesticides

Temps de lecture : 2 minutes Deux auteurs d’un petit bouquin ont osé mettre un coup de pied dans la fourmilière du conventionnel de manière originale. Oser faire

La palmeraie du Sarthou

Temps de lecture : 5 minutes Lors de chacune de mes vacances, j’essaie de visiter des espaces de potager ou des jardins, dans le pays traversé. La palmeraie

"Cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte de résistance" Pierre Rabhi

Nous contacter
  • +32 472/69.10.84 - Florian

  • info@pas-a-pas.be
  • 1560 - Hoeilaart - BELGIQUE
Notre newsletter
Notre mail permacole trimestriel, restez au courant des nouvelles du potager !
Vos données sont protégées