SUIVEZ NOS AVENTURES

Extrait fermenté de Laminaire

Temps de lecture : 3 minutes

Nous devons reconnaître que l’extrait fermenté de Laminaire nous a complètement échappé. Il se trouve sous forme liquide sur le site Internet de Kokopelli. Ce terme représente tout de même les algues. Et pas n’importe lesquelles.

Dans nos cours, nous parlons bien des algues comme engrais naturel pour le sol mais nous expliquons, en quoi, le choix des algues a une importance. Il ne s’agit pas d’aller sur la côte belge et de ramasser les algues que l’on découvre sur les plages. De plus, la sur-exploitation de ces plantes marines vivantes finirait par déstructurer le rivage.

De plus, le dépôt d’algues dans son jardin entraîne des conséquences irréversibles, comme la salinisation du potager. En effet, si nous devions les transporter, nous aurions tout de même quelques conséquences désagréables dans le véhicule comme la présence persistante de mouchettes. et puis, il ne s’agit pas de les déposer n’importe où dans le potager au risque de voir le sel brûler les plantes ou l’herbe de notre pelouse. Il s’agit de la laver et ensuite de la faire sécher au soleil de préférence, sur une dalle en béton en prenant bien soin que l’écoulement de l’eau salinisée ne se fasse pas dans le sol. Faire soi-même le travail de nettoyage et séchage est lourd au point où il vaut mieux l’acheter tout fait.

Le cubi vendu chez Kokopelli provient d’une entreprise bretonne, Elementerre-Bretagne, dont le site internet indique combien ses deux fondateurs (1) sont soucieux de garder un équilibre dans la nature. Il ne s’agit pas de ramasser toutes les algues brunes de Bretagne et d’en faire un extrait fermenté. Il s’agit d’assurer une récolte tout en veillant à la préservation du milieu aquatique.

Qu’est-ce la Laminaire ?

Il existe une soixantaine de variétés de Laminaire dans le monde. Elles font partie de la famille des Laminariaceae. L’algue brune qui nous intéresse porte le nom de Laminaria hyperborea. Son aire d’implantation est plutôt l’Europe de l’ouest. Elle ne vit pas dans les eaux profondes puisqu’elle a besoin de beaucoup de lumière pour se développer. Cette algue peut mesurer jusqu’à 4 m de long sous forme de long filament.

Les algues sont récoltées de manière industrielle ou artisanale. Pas moins de 50.000 tonnes d’algues brunes sont récoltées chaque année, depuis 2005. Elle est en voie de disparition non pas à cause de son exploitation abusive, mais probablement à cause du réchauffement climatique. La laminaire sert comme engrais pour le sol que ce soit en agriculture conventionnelle ou biologique. Elle remplace le traditionnel goémon formé de varech qui sont un mélange indéterminé d’algues brunes, rouges et vertes. Par leur utilisation exagérée ces deux derniers siècles, les algues rouges sont en voie de disparition. Actuellement, il n’est plus possible de les récolter sur le littoral breton. La page d’Elémenterre-Bretagne explique que c’est un goémonier du Finistère, professionnel, qui récolte ces algues brunes uniquement durant les grandes marées du mois d’août de chaque année.

Utilisation de l’extrait fermenté

La description de son utilisation en agriculture à titre préventif est bien expliquée dans wikipedia : « La paroi des laminaires est composée d’oligosaccharides comme la laminarine (β-1,3 glucane) et les oligoalginates (D mannuronates et L guluronate). La laminarine est extraite puis utilisée dans l’agriculture car elle permet la transduction du signal induisant les mécanismes de défense des plantes. Elle agit comme un éliciteur en mimant une attaque par des oomycètes. Cela entraîne le déclenchement de l’immunité innée chez la plante ».

L’extrait fermenté de laminaire ne fait pas autre chose que de renforcer la plante dans sa lutte contre les maladies portant les noms de fusariose (2), oïdium (3), rouille (4) et septoriose(5). L’extrait fermenté est à utiliser uniquement à titre préventif quand on veut en faire une pulvérisation foliaire. Dans ce cas, la dilution est de 3% (0,3 litres dans 10 litres d’eau de pluie ou de source par 1000 m2 à pulvériser deux à trois fois par mois). Toujours en préventif, il est possible de lutter contre la tavelure du pommier et du poirier.

L’unique utilisation en curatif, c’est de le mélanger avec de l’E.F. de consoude pour lutter et même de réduire le mildiou de 80%, voire plus.

L’extrait fermenté de Laminaire a d’autres atouts comme celui d’être un excellent engrais pour le sol. Il faut pulvériser avec une dilution à 10% directement sur le sol. Il stimule les micro-organismes du sol. Régénère les sols usés et appauvris par son taux élevé de microorganismes. Sa richesse en oligo-éléments, vitamines, minéraux, protéines, acides aminés (6) sont directement assimilables par les plantes. Il favorise la photosynthèse, la croissance et la densité foliaire.

En conclusion

Outre le prix de 18 euro pour 1,5 litres, cet extrait fermenté est très intéressant pour le potager. Le producteur conserve son produit dans un cubi (Bib pour les français). L’idée est excellente. De cette manière, le produit reste sous-vide de manière naturelle. Il est donc intéressant de posséder un cubi d’un litre et demi pour son potager. Si nous avions été au courant de l’existence de ce produit, nous aurions pu l’utiliser contre les nombreuses attaques de mildiou sur les tomates en juillet 2021.

Géry de Broqueville

  1. Les deux fondateurs d’ÉlémenTerre sont Pascal Le Palud, lombriculteur depuis 2009 et Emmanuel Boutet jardinier-paysagiste. Tous les deux sont formés par Eric Petiot, spécialiste de l’agriculture énergétique, depuis 2015.
  2. La fusariose est une maladie en provenance d’un champignon décomposeur qui porte le doux nom de fusarium qui, bien que très commun dans le sol, agit comme parasite. Ce champignon s’attaque aux céréales, à la pomme de terre ou au maïs, quand la pluie est abondante et continue.
  3. L’oïdium appelée aussi pourriture blanche. Elle touche certaines espèces d’arbres comme le chêne, l’érable, le cognassier, le pommier mais aussi presque toutes les plantes cultivées. L’oïdium apparaît quand il fait chaud et humide, donc dès le mois de mai.
  4. Les rouilles sont des maladies cryptogamiques provoquées par des champignons basidiomycètes. La plupart des fruitiers et des légumes cultivés sont susceptibles d’être attaqués.
  5. Les septorioses sont des maladies fongiques des végétaux engendrées par diverses espèces de champignons de la famille des Mycosphaerellaceae. Elles touchent principalement le blé de la variété Triticum.
  6. Le principe actif de base de la laminaire est la laminarine. C’est un des acides aminés.
SUIVEZ NOS AVENTURES
POUR CONTINUER VOTRE LECTURE

La fougère aigle

Temps de lecture : 2 minutes Comme je fais des recherches sur les répulsifs concernant les limaces, je me suis intéressé à ce qui semble bien fonctionner dans

La prêle

Temps de lecture : 4 minutes La prêle ne sera pas cultivée au potager tant elle est invasive. La prêle doit être mise à distance de son terrain

Dansons avec les limaces !

Temps de lecture : 5 minutes Faisons le point avec les techniques utilisées pour diminuer la pression des limaces sur le potager. Nous avons expérimenter plusieurs techniques. Nous

"Cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte de résistance" Pierre Rabhi

Nous contacter
  • +32 472/69.10.84 - Florian

  • info@pas-a-pas.be
  • 1560 - Hoeilaart - BELGIQUE
Notre newsletter
Notre mail permacole trimestriel, restez au courant des nouvelles du potager !
Vos données sont protégées