SUIVEZ NOS AVENTURES

La palmeraie du Sarthou

Temps de lecture : 5 minutes

Lors de chacune de mes vacances, j’essaie de visiter des espaces de potager ou des jardins, dans le pays traversé. La palmeraie du Sarthou est située sur la commune de Bétous, dans le Gers. Le Ministère de la Culture attribue pour cinq ans renouvelables le label « Jardin remarquable » à ceux qui augmentent la biodiversité de leur lieu de vie. La palmeraie du Sarthou possède ce label depuis quelques années.

La surface totale est de 8 ha englobant une palmeraie de 2,5 ha. Cet espace est très enchanteur au vu du nombre d’essences plantées savamment par ses deux propriétaires passionnés. Cette page n’est pas le lieu de description des différents espaces de plantation, leur site Internet le fait beaucoup mieux que moi. Le but est de comprendre combien l’arbre, le palmier, ici en l’occurrence, vit en association avec d’autres plantes tropicales comme la bananeraie ou la bambouseraie.

Une excellente gestion de l’eau

Alors que j’ai visité ce lieu au moment de la canicule en France en cette année 2022, sur l’ensemble du domaine, il y avait environ 10°C en moins que partout ailleurs. C’était un endroit de fraîcheur qui incitait à y rester plus longtemps. Le seul endroit très chaud était une serre tunnel de maraîchage où tous les palmiers du monde y trouvent une place. Généralement gourmands en chaleur, ils s’y trouvaient naturellement bien. Je n’ai fait que traverser dans le sens de la longueur cette serre, au plus vite. Par contre, les créateurs du jardin ont imaginé une serre d’ombre magnifique avec des arbres comme le saule qui permettait vraiment de ne planter que des vivaces ou des salades ne demandant que peu de soleil.

Les différents espaces de ce lieu sont alimentés par des sources qui apportent une fraîcheur supplémentaire. Alors que l’interdiction d’arrosage venait de tomber pour les jardins, en France, ce jardin remarquable faisait exception tant la gestion de l’eau est bien imaginée. Ainsi d’immenses vasques et autres mares abritent des nénuphars et autres lotus, pour le plus grand plaisir des yeux. (1)

En conclusion

Une forêt de 2 hectares contient des espèces de plantes endémiques du Gers. Bien sûr, on y trouve beaucoup de plantes, sauf des palmiers. C’est, probablement, un des derniers bois vraiment local de ce département. Il abrite un chemin sensoriel accueillant les pieds nus.

Un bémol tout de même, qui n’est absolument pas la faute des créateurs, il faisait trop chaud pour que la mosaïque de 135 Lagerstroemia puisse donner toute sa beauté. Il est possible aussi que le mois d’août soit une période trop tardive pour les voir complètement fleuris.

Je ne vous révèle pas tous les secrets magiques de ce magnifique jardin. Les photos sont déjà une invitation à la découverte de ce lieu magique.

Géry de Broqueville

  1. Même la prêle des champs est acceptée au détour d’un ruisseau entre les bambous et les lotus.
SUIVEZ NOS AVENTURES
POUR CONTINUER VOTRE LECTURE

Un peu d’humilité…

Temps de lecture : 2 minutes Tout à l’heure j’ai rencontré une de mes connaissances, agriculteur bio, dans le Brabant wallon. Il inspectait un de ses champs d’haricots.

Espèce de Zeuzère !

Temps de lecture : 4 minutes Lorsque Florian m’a parlé du Zeuzère, j’ai pensé tout de suite à Hergé qui aurait pu placer ce mot dans la panoplie

Drôle de météo en 2019

Temps de lecture : 2 minutes Comme vous le savez, Pas à Pas expérimente tant des techniques de cultures que des espèces ou variétés peu connues ou en

"Cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte de résistance" Pierre Rabhi

Nous contacter
  • +32 472/69.10.84 - Florian

  • info@pas-a-pas.be
  • 1560 - Hoeilaart - BELGIQUE
Notre newsletter
Notre mail permacole trimestriel, restez au courant des nouvelles du potager !
Vos données sont protégées